Point Marchés Octobre 2022

L’indice CAC 40 a clôturé au 31 Octobre 2022 à 6266, en baisse de -12% sur 2022 (pour info on avait clôturé à 5762 fin sep, on a repris 9% en octobre !).L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à -21%, et l’indice S&P500 a -19%. Le Dow Jones a repris 13% ce mois ci… pas facile à suivre tout ça.

La dégradation des marchés s’est poursuivie en zig zag depuis le mois d’aout, avec une accélération à partir de fin septembre emportée par le marché des taux. Ce qui nous a emmenés sur les plus bas de juin, en actions, mais surtout bien plus haut en taux (ou bas en obligations).  Ce sont les banques centrales qui ont accompagné le mouvement, insistant sur la lutte ouverte avec l’inflation qui s’est installée autour de 10% en rythme annuel aux US et en Europe (de octobre 2021 à octobre 2022). Elles ont remonté les taux de 200 points de base, soit 2% en Europe, et les marchés anticipent la poursuite du processus, et surtout un ralentissement de la croissance en ordre dispersé sur les différentes zones. Et puis les marchés testent un peu les banques, justement.

La Chine ralentit fort déjà (et a baissé ses taux, elle, on pense que le point bas de la récession était en juillet 2022), l’Europe va suivre, les US peut être pas… trop de questions et de suppositions pour les actions et pour les taux.

Le dollar est à 0,98 contre Euro, selon les anticipations de hausses de taux de la Fed et de la BCE, soit une appréciation de 12% sur l’année. Le pétrole oscille autour de 90$ le baril de Brent, l’or en baisse passe sous les 1650$ l’once, en baisse de -10% sur l’année.

Continuer la lecture

Point Marchés Juillet 2022

L’indice CAC 40 a clôturé au 29 juillet 2022 à 6 448 en baisse de -9,85% sur 2022. Exactement comme en mai, après un trou d’air en juin, qui a vu la pire clôture de l’année. 

L’indice MSCI World (actions internationales) termine lui à -15%, les marchés émergents sont à -20% sur l’année (indice MSCI Emerging), mais la Chine n’est plus au plus bas.

La question de savoir si on a vu les plus bas commence a être franchement débattue chez les gérants. Maintenant que les banques centrales ont bien enclenché la hausse des taux en annonçant la lutte ouverte avec l’inflation,  on estime que le pic d’inflation est à peu près maintenant, à savoir 9% en glissement annuel aux US sur juillet, 6% en Europe. 

Et l’on sait que ce pic correspond aux plus bas sur les marchés, actions et même obligations. Ce qui donne des taux d’atterrissage de 3% sur le 10 ans US, et 1 ou 1,20 en Europe.

Parallèlement comme les résultats des entreprises sur ces trimestres chahutés de début 2022 ne sont pas si mal, en tout cas mieux que prévus, et que le nouvel environnement macro apporte de la visibilité, même la révision des bénéfices par action de -20% environ ne sera pas dramatique, et ne changera pas tant les multiples de valorisations, qui tournent en PER entre 11 et 13.

On pourra aussi bientôt se pencher sur les obligations, on retrouve des spreads de credit de 700 points sur le HighYield, impliquant un taux de défaut à un an de 10%, et un taux de défaut à 5 ans de 40%, ce qui est irréaliste. 

Continuer la lecture

Point Marchés Février 2022

L’indice CAC 40 a clôturé au 28 février 2022 à 6 659, en baisse de -7% sur 2022. (Attention, aujourd’hui 4 mars, on est à 6200… soit -13% )
L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à -8%, et l’indice S&P500 à +27%.
Les marchés émergents sont à -5% pour l’indice MSCI Emerging.

La guerre en Ukraine change les perspectives, ou amplifie le mouvement commencé en fin d’année – inflation, correction sur les actifs risqués.
La croissance va ralentir, donc les anticipations de résultats aussi, avec des nuances selon les secteurs les pays et les entreprises.
Globalement c’est bear, l’ensemble des portefeuilles vont perdre.
Continuer la lecture

Point Marchés Décembre 2021

L’indice CAC 40 a clôturé au 31 décembre 2021  à 7 153, en hausse de +29% sur 2021. 

L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à +20%, et l’indice S&P500 à +27%.

Les marchés émergents ont baissé depuis juin, et terminent l’année à -5% pour l’indice MSCI Emerging.

Il est de tradition de regarder un peu les marchés plus exotiques de la planète, c’est toujours surprenant. Par exemple l’indice Merval au Brésil a fait +68%, alors qu’ils sont en pleine crise économique. L’équivalent au Chili -20%, au Mexique +13%. Et avec un peu de recul, on observe que la vraie hausse des marchés boursiers a eu lieu au premier semestre, quoique les US et l’Europe se sont repris au 4eme trimestre. 

Mais le sujet de cette fin d’année est l’inflation, plus élevée, tenace et un peu moins « temporaire » que prévu. Voir développement ci-dessous.

Quelques stat sur 2021 (source Tikehau podcast) :

Le S&P 500 a battu son record 67 fois en 2021. 

Le marché US est resté très dispersé : les 10 plus grosses capitalisation ont fait +36%.

Microsoft, Apple, Nvidia et Google expliquent 50% de la performance du Nasdaq.

Le Nasdaq sans ses 50 premières valeurs est en négatif ! 

Continuer la lecture

Point Marchés Septembre 2021

L’indice CAC 40 a clôturé au 31 août 2021 à 6 680, en hausse de +20% sur 2021.

L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à +17%, et l’indice S&P500 à +20%.
Les marchés émergents ont plutôt baissé depuis juin, +1% sur l’année pour l’indice MSCI Emerging.

Les investisseurs restent circonspects : il y a eu une alerte mi-aout après une série de règlementations contraignantes en Chine, et un avertissement de la Fed, mais les flux de cash soutiennent les marchés, qui accélèrent aux US et en Europe.
Les pays émergents et l’Asie creusent leur retard, ce qui commence à donner envie d’acheter, ça pourrait faire l’idée de l’automne.

Continuer la lecture

Point Marchés Juin 2021

L’indice CAC 40 a clôturé au 30 juin 2021 à 6 513, en hausse de +17% sur 2021.
L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à +12%, et l’indice S&P500 à +14%.
Les marchés émergents font moins bien, +6% pour l’indice MSCI Emerging.

La rotation sectorielle en faveur des cycliques et des « value » s’est bien calmée au mois de juin, les valeurs de croissance se sont repris (Nasdaq + 5% ce mois-ci), avec des taux plus sages, puisque le 10 ans US est revenu à 1,50% (1,36% ce 7 juillet), depuis un plus haut fin mars à près de 2%. La perception dominante est que la poussée d’inflation est passagère, selon les commentaires de la FED et de la BCE, et que les banques centrales ne vont pas remonter les taux tout de suite.

Comment aborder le deuxième semestre ? Pas de grandes idées et beaucoup de circonspection.
Tout le monde est impressionné par la hausse, les gérants sont méfiants, et souvent sous investis. Difficile d’acheter en effet. Néanmoins le mix croissance/taux est favorable, et après la correction des marchés techno en mars/mai, on peut acheter un peu pour les nouveaux portefeuilles. Pour les portefeuilles déjà construits il faut juste attendre.

Continuer la lecture

Point Marchés Juin 2019

L’indice CAC a terminé le mois de juin 2019 à 5 538, en hausse de +17% sur 2019, en phase avec la plupart des marchés actions.

A mi-année le record du palmarès des marchés mondiaux est tenu par la Grèce à +45% (+20% sur un an), puis l’Argentine à +38% (+54% sur un an), et la Chine (+30%).

A l’opposé, les marchés en baisse sur 2019 sont peu nombreux : le Chili (-3%), le Maroc (-2%), la Corée et la Malaisie (0).

La pause du mois de mai était saine, et le rebond de juin a entrainé des plus hauts nombreux, sauf en Europe… du coup en ce début juillet, doit-on être optimiste ?

Coté taux, c’est de nouveau la baisse, qui accompagne des anticipations de ralentissement. Le 10 ans US campe dans les 2%, le 10 ans en Europe est négatif dans les pays core, Allemagne France, même les taux Espagnols sont négatifs, jusqu’au 7 ans…

Sur les matières premières, l’or a pris +8% ce mois-ci, à 1410$ l’once, pourtant dans un environnement favorable aux actifs risqués. Le pétrole lui a du mal à remonter au-delà de 65$ le baril de Brent, malgré les promesses de réduction de la production de la Russie et de l’Opep.

Les portefeuilles ont repris des couleurs, et progressivement nous continuons à arbitrer des fonds mixtes vers du cash et des actions.

Nous tenons à votre disposition une sélection de Trackers, et quelques produits structurés sur les segments décotés (banques européennes par exemple) pour attendre de meilleurs idées en touchant des coupons.

Ci-joint et en lien les Révas.

Bonne lecture.

Continuer la lecture

Lexique Gestion Financière: les ratios 2/3.

Une tentative de répertoire simplifié des différents ratios de risque et de performance applicables aux fonds. Ici de M à S: Modigliani, R², Sensibilité…

Continuer la lecture