Point Marchés Septembre 2021

L’indice CAC 40 a clôturé au 31 août 2021 à 6 680, en hausse de +20% sur 2021.

L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à +17%, et l’indice S&P500 à +20%.
Les marchés émergents ont plutôt baissé depuis juin, +1% sur l’année pour l’indice MSCI Emerging.

Les investisseurs restent circonspects : il y a eu une alerte mi-aout après une série de règlementations contraignantes en Chine, et un avertissement de la Fed, mais les flux de cash soutiennent les marchés, qui accélèrent aux US et en Europe.
Les pays émergents et l’Asie creusent leur retard, ce qui commence à donner envie d’acheter, ça pourrait faire l’idée de l’automne.

Lire la suite

Point Marchés Juin 2021

L’indice CAC 40 a clôturé au 30 juin 2021 à 6 513, en hausse de +17% sur 2021.
L’indice MSCI World (sur les actions internationales) termine lui à +12%, et l’indice S&P500 à +14%.
Les marchés émergents font moins bien, +6% pour l’indice MSCI Emerging.

La rotation sectorielle en faveur des cycliques et des « value » s’est bien calmée au mois de juin, les valeurs de croissance se sont repris (Nasdaq + 5% ce mois-ci), avec des taux plus sages, puisque le 10 ans US est revenu à 1,50% (1,36% ce 7 juillet), depuis un plus haut fin mars à près de 2%. La perception dominante est que la poussée d’inflation est passagère, selon les commentaires de la FED et de la BCE, et que les banques centrales ne vont pas remonter les taux tout de suite.

Comment aborder le deuxième semestre ? Pas de grandes idées et beaucoup de circonspection.
Tout le monde est impressionné par la hausse, les gérants sont méfiants, et souvent sous investis. Difficile d’acheter en effet. Néanmoins le mix croissance/taux est favorable, et après la correction des marchés techno en mars/mai, on peut acheter un peu pour les nouveaux portefeuilles. Pour les portefeuilles déjà construits il faut juste attendre.

Lire la suite

Point Marchés Juin 2019

L’indice CAC a terminé le mois de juin 2019 à 5 538, en hausse de +17% sur 2019, en phase avec la plupart des marchés actions.

A mi-année le record du palmarès des marchés mondiaux est tenu par la Grèce à +45% (+20% sur un an), puis l’Argentine à +38% (+54% sur un an), et la Chine (+30%).

A l’opposé, les marchés en baisse sur 2019 sont peu nombreux : le Chili (-3%), le Maroc (-2%), la Corée et la Malaisie (0).

La pause du mois de mai était saine, et le rebond de juin a entrainé des plus hauts nombreux, sauf en Europe… du coup en ce début juillet, doit-on être optimiste ?

Coté taux, c’est de nouveau la baisse, qui accompagne des anticipations de ralentissement. Le 10 ans US campe dans les 2%, le 10 ans en Europe est négatif dans les pays core, Allemagne France, même les taux Espagnols sont négatifs, jusqu’au 7 ans…

Sur les matières premières, l’or a pris +8% ce mois-ci, à 1410$ l’once, pourtant dans un environnement favorable aux actifs risqués. Le pétrole lui a du mal à remonter au-delà de 65$ le baril de Brent, malgré les promesses de réduction de la production de la Russie et de l’Opep.

Les portefeuilles ont repris des couleurs, et progressivement nous continuons à arbitrer des fonds mixtes vers du cash et des actions.

Nous tenons à votre disposition une sélection de Trackers, et quelques produits structurés sur les segments décotés (banques européennes par exemple) pour attendre de meilleurs idées en touchant des coupons.

Ci-joint et en lien les Révas.

Bonne lecture.

Lire la suite

Lexique Gestion Financière: les ratios 2/3.

Une tentative de répertoire simplifié des différents ratios de risque et de performance applicables aux fonds. Ici de M à S: Modigliani, R², Sensibilité…

Lire la suite

Lexique Gestion Financière: les bases.

PREAMBULE – Quelques notions générales pour le particulier.

Votre patrimoine financier comprend des instruments financiers, que vous gérez vous même, seul, ou conseillé, ou que vous confiez à un mandataire.

Les instruments financiers se classent selon de multiples critères, et les vendeurs de produits font tout pour nous embrouiller en compliquant les appellations.

Essayons de retenir deux axes de tri: le risque marché d’une part, le format de gestion d’autre part. Puis essayons de décrypter quelques mots… le Lexique se développera dans d’autres BlogPosts…

Lire la suite

Le marché des bois et forêts en 2018 en France

La Société Forestière, filiale de la Caisse des Dépôts, et Terres d’Europe-Scafr, le bureau d’études pour la Fédération Nationale des Safer (Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural) présentent son Indicateur du marché des forêts en France pour l’année 2018.

Nous vous proposons un résumé ci-dessous, mais avant, pour connaître les avantages de l’investissement dans les bois et forêts, voir notre fiche Mémo.

Suivre @MiloPatrimoineTweeter

Lire la suite

Point Marchés Mars 2019

L’indice CAC a terminé le mois de mars 2019 à 4 350, en hausse de +13% sur 2019, comme la plupart des marchés actions des pays développés et asiatiques (le Nikkei un peu moins, seulement +6%).

Malgré un super début d’année, les investisseurs restent méfiants, les volumes ne sont pas énormes, la hausse se fait un peu à contre cœur, et toujours sur les valeurs de croissance, techno, robotique, intelligence artificielle, digital. La nouvelle collection Printemps est décidément numérique !

Les portefeuilles ont récupéré les trois quarts de leur baisse de fin 2018, dans le meilleur des cas ils sont au niveau de fin 2017, rarement mieux. Les produits de taux en général performent mal, ils n’ont récupéré que la moitié de leurs pertes. Et en actions, ceux qui n’ont pas les pépites techno, mais des cycliques, des banques, des industries, ceux là ne remontent que des deux tiers.

Tout cela nous a incité à refondre notre liste de fonds, voir le mail du 25 mars dernier.

Et à tendre vers des allocations cash + actions, avec le moins possible de produits de taux.

Bonne lecture.

Lire la suite

Point Marchés Novembre 2018

L’indice CAC40 termine le mois de novembre 2018 à 5004, en baisse de -6% sur l’année.

Novembre a confirmé octobre : le marché des actions est en vraie correction. Et progressivement le sentiment tourne à la baisse, les marchés de crédit ont eu un mois difficile aussi.

Prise de profits après plusieurs années de hausse, tensions commerciales Chine US, problèmes politiques européens usuels, et surtout surveillance de la croissance américaine, sont les facteurs de ce changement de rythme.

Les taux US sont les éléments directeurs, à la lecture des faits et gestes de la Fed : la Fed a répété deux fois en deux jours la semaine dernière que son rythme de hausse de taux pourrait être ralenti. Le Dollar a baissé, les taux 10Y US aussi, ce qui a fait rebondir les émergents d’environ 5% en trois semaines (la crainte pour les actifs émergents était de voir leur endettement exploser si le Dollar et le 10 ans US allaient plus haut).

En revanche en ce début de semaine de décembre, nouvelle alerte, les taux 2y US (2,95%) sont passés au-dessus des taux 10y (2,90%), un aplatissement de la courbe qui anticipe une potentielle récession (ou ralentissement), peu favorable aux actions.

Bref, on est dans le changement d’ambiance, ce qui est mauvais pour les portefeuilles pour l’instant, et ce pendant sans doute quelques mois.

Les fonds eux même ne sont pas en cause, il s’agit de gérer son exposition de façon à laisser passer l’orage, attention à ne pas vendre tout, on ne saura pas racheter !

Nous envisageons d’alléger les fonds value, la mauvaise idée de l’année, mais faisons le dans le calme et dans l’ordre, sur rebond.

Le baril de pétrole brent est à 59$ fin novembre (52 aujourd’hui), en baisse depuis 2 mois, ce qui pénalise le secteur de l’énergie et les pays concernés.

L’once d’Or est stable à 1220$, et le dollar est à 1,14 contre Euro, plutôt fragile, on pourra revoir 1,18.

Bonne lecture.

Lire la suite